Tag Archives: Baptême

24Juin/18
Baptême, Lac Michigan Réveil

Le Baptême

16 Ainsi donc, le baptême est une confession que l’oeuvre de la grâce a été opérée à l’intérieur. Et les petits enfants ne connaissent pas le péché. Par conséquent, quand Jésus mourut à la croix, Il mourut pour ôter le péché du monde. Et quand un enfant devient un être humain, qu’il naît dans ce monde, il n’a pas de péché propre à lui ; par conséquent, il n’a pas de repentance à faire. Mais quand ce… le Sang de Jésus-Christ ôte ce péché-là, évidemment, l’enfant est né dans le péché, il est conçu dans l’iniquité, il vient au monde en proférant des mensonges, et il est pécheur par nature, mais le Sang de Jésus-Christ expie cela. Mais quand l’enfant est… atteint l’âge de la raison et discerne le vrai du faux, alors il doit se repentir pour ce qu’il a fait. Son péché est alors un péché juste comme il est né dans le péché ; c’est le péché humain. Le péché donc, c’est le péché qu’Adam et Eve avaient commis, et ça a été remis par Dieu, par le Sang de Jésus-Christ. Eh bien, l’enfant n’a pas de péchés dont se repentir, jusqu’à ce qu’il pèche, alors il doit se repentir. Voyez ? Et quand il se repent, c’est alors qu’il sera baptisé, et il est alors baptisé par immersion.

17 Avant ce temps-là, nous suivons les instructions de la Bible, selon lesquelles : « On amena à Jésus des petits enfants afin qu’Il leur imposât les mains et les bénisse. » Cet aimable parent amène ce soir ce petit enfant au pasteur et à moi pour la consécration. Et ils pensent qu’en le plaçant entre les mains des représentants de Christ, ils le placent entre les mains de Christ. Alors, par la foi, nous amenons l’enfant à Dieu pour rendre les actions de grâces pour l’avoir fait venir ici et demander à Dieu de le bénir; c’est ce que nous appelons la consécration de l’enfant.

18 Maintenant, vous savez ce que je ferais de mes propres enfants. J’ai une fillette dans la Gloire ce soir, elle a été consacrée au Seigneur ici à l’autel. J’ai un petit garçon et une fillette qui sont assis là derrière ce soir, qui ne sont pas encore baptisés, jamais. L’une a onze ans, Sarah; je lui en parlais aujourd’hui, du baptême. Et Joseph n’a que sept ans, il est donc trop jeune pour cela présentement, jusqu’à ce que… S’il le voulait et qu’il disait que Dieu a placé cela sur son coeur, je le ferais donc. Mais comme ce sont des enfants, je ne fais que les consacrer au Seigneur, parce que c’est l’enseignement scripturaire là-dessus.

La Clé pour la Porte, 07 Octobre 1962, par William Branham