Tag Archives: Guérison

18Juil/15
Passe moi la Guérison

Toutes les bénédictions rattachées à la rédemption

212 Le parler en langues est un don Divin de Dieu, qui a sa place dans l’église aujourd’hui, tout autant qu’il s’y trouvait, là-bas, au commencement. C’est l’exacte Vérité. Oh oui! C’est ce qu’enseigne la Bible. C’est un don Divin, et vous, de nier ça, c’est la même chose que de nier la nouvelle Naissance, vous niez tout ce que Jésus a enseigné, quand vous essayez de retrancher ça.
213 Il est vrai qu’on peut pousser cette chose-là à l’extrême, c’est ce qui est arrivé à beaucoup de personnes. Mais ce que je dis, c’est que “cela a sa place”. C’est comme une paire de chaussures; quand vous achetez une paire de chaussures, les languettes sont dedans. C’est vrai. Quand vous êtes dans le Corps de Christ, Dieu a dressé là la table, tout y est. Il a l’amour, Il a la joie.
214 Si je vais m’asseoir à votre table, et que vous m’avez dit : “Prédicateur, venez manger avec moi” – je crois que vous m’aimez. Et vous avez là des fèves, des pommes de terre, des carottes, du poulet frit, de la tarte à la citrouille, de la crème glacée, tout y est. Eh bien, je crois que vous vous feriez un plaisir de me passer les pommes de terre, autant que les fèves. La seule chose – je crois que vous vous feriez un plaisir de me passer le poulet, autant que la tarte. Tout cela est sur la table. La seule chose que j’ai à faire, c’est de dire : “S’il vous plaît, pourriez-vous me passer la tarte?” Et je crois que c’est volontiers et de bon coeur, du fait que vous m’aimez, que vous diriez : “Bien sûr, mon frère, prenez-en un beau gros morceau.” Pas vrai? Si je disais : “Voudriez-vous me passer les pommes de terre?” “Mais, bien sûr, mon frère, les voici.”
215 Et toutes les bénédictions rattachées à la rédemption, pour lesquelles Jésus-Christ est mort et qu’Il a acquises par Son expiation au Calvaire, elles sont là, sur la table, et tous les croyants sont assis devant. Alléluia! Si j’ai besoin de guérison, je dis : “Père, passe-moi la guérison”, et je verse cela dans mon assiette, et j’en mange en quantité. Bon, si vous voulez mourir de faim, allez-y. Oui monsieur. Et la prophétie, le parler en langues…

Brochure  » QUESTIONS ET RÉPONSES SUR LA GENÈSE  » préché par William Marrion Branham le 29 Juillet 1953 à Jeffersonville,IN, USA

31Août/14
Le Saint-Esprit

Une Petite Brochure – Témoignage d'une Soeur guérie du Sida – Source : branham.org

(01/07/2010)

Cher Frère Joseph,

Salutations dans le précieux Nom de notre Seigneur Jésus-Christ.

Je suis Sœur Rose, âgée de 42 ans. Je voudrais partager mon témoignage avec l’Épouse de Christ et dire comment le Seigneur m’a guérie du sida.

L’année dernière (2009), j’habitais un village appelé Lualizi, où je travaillais comme commerçante dans la boutique d’un pasteur pentecôtiste de la sainteté. À cette époque-là, j’étais membre de cette dénomination. Étant dans les ténèbres bien que religieuse, je suis tombée malade à cause de la vie de péché que je menais. J’ai commencé à avoir la diarrhée et je faiblissais semaine après semaine. Je ne pouvais plus faire de travaux difficiles. J’ai dû être transportée à l’hôpital du district d’Isoka où j’ai subi des examens médicaux. Au quatrième jour de mon hospitalisation, j’ai été informée que la cause de ma maladie était le virus du sida.

On m’a donné des conseils, et on m’a prescrit des médicaments destinés à cette catégorie de malades; j’ai commencé à les prendre quotidiennement. Mon état ne faisait qu’empirer. Je me sentais encore plus faible, et je ne pouvais plus faire aucun travail. En fin 2009, pendant que je me promenais dans le marché, une sœur nommée Rhodah m’a remis une petite brochure traduite en bemba, “Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et pour toujours”. Je suis rentrée chez moi et j’ai lu la brochure. J’ai dit dans mon cœur : “Le Seigneur m’a donné la foi pour croire que le Dieu qui a guéri ces gens dont j’ai lu le témoignage me guérira aussi.”

Le jour suivant, je suis allée au restaurant de Sœur Rhodah et je lui ai demandé de m’amener au tabernacle, pour que le pasteur puisse prier pour moi, car je croyais que Jésus-Christ allait me guérir comme Il l’avait fait pour ceux dont j’avais lu le témoignage dans la petite brochure.

Après le culte, j’ai demandé la prière et le ministre a prié pour moi et m’a exhortée à m’accrocher à la promesse. Car Celui qui a fait la promesse est fidèle. Dès ce jour, j’ai été instantanément guérie. Le lendemain, je sentais que mon corps était en bonne santé, comme ça doit être. À partir de ce jour-là, et jusqu’à aujourd’hui, je fais des travaux difficiles. Le Seigneur a totalement restauré ma santé, et cela m’a fait croire la VRAIE PAROLE DE DIEU RÉVÉLÉE POUR NOTRE JOUR. GRÂCES SOIENT RENDUES À DIEU DE NOUS AVOIR ENVOYÉ UN PROPHÈTE COMME MOÏSE, WILLIAM MARRION BRANHAM. La même semaine, je me suis fait baptiser au Nom de notre Seigneur Jésus-Christ. Oui, Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et pour toujours. Aujourd’hui, je savoure la communion avec les saints d’Isoka, en Zambie, me nourrissant de la Nourriture spirituelle pour notre jour. Vous pouvez partager mon témoignage avec l’Épouse.

Que Dieu vous bénisse abondamment!

Votre sœur en Christ,
Rosemary