Category Archives: Le Saint-Esprit

04Déc/18
copy-williambranham.jpg

Ne Restez pas à la Maison

80 Aimez-vous les uns les autres, par-dessus tout. Aimez-vous les uns les autres. Ne… Peu importe ce que le diable essaie de dire! Maintenant, vous formez tous un bon groupe bien sympathique, mais souvenez-vous de mon avertissement, voyez, Satan ne va pas laisser ça comme ça. Non monsieur. Il tirera sur tout et, s’il le faut, il introduira quelqu’un pour en faire sa cible. Il introduira un critiqueur ou un incroyant, l’assiéra là et le fera fraterniser avec vous bien tranquillement et tout, ensuite il injectera à cet individu un genre de poison, et il commencera à répandre ça dans l’église. Ne prenez surtout pas parti pour ça. N’ayez absolument rien à faire avec quoi que ce soit d’autre. Restez vraiment affectueux, et doux, et gentils les uns avec les autres. Priez pour cet homme, afin que lui aussi soit sauvé, ou pour cette femme, ou pour la personne en question; priez simplement pour eux. Et restez fermement attachés les uns aux autres.
81 Et restez avec votre pasteur. Voyez, il est le berger, respectez-le. Il vous mènera à bon port, et, parce qu’il a été établi par Dieu pour le faire.
82 Alors, vous allez garder ça en mémoire? [L’assemblée dit: “Amen.”–N.D.É.] L’ennemi viendra. Et quand il viendra, cramponnez-vous d’autant plus les uns aux autres. Et celui que le diable utilise comme ennemi, ou bien il sortira, ou bien il entrera et deviendra l’un des vôtres, c’est tout.
83 Ne formez jamais de clans parmi…ou–ou, n’ayez pas de propos, n’adoptez pas un esprit de clan. Nous sommes un. Je ne pourrais pas dire: “Main gauche, je suis–je suis fâché contre toi, je vais te retrancher parce que tu n’es pas une main droite.” C’est ma main gauche. Je veux qu’elle reste là. Même le petit bout de mon doigt, je veux qu’il reste bien en place, que chaque petite partie de mon corps reste bien en place. Et Dieu veut que nous, en tant que corps de croyants, nous restions parfaitement unis les uns aux autres, unis les uns aux autres.
84 Bon, vous avez des bandes là-dessus. Vous avez des bandes sur ce que nous croyons. Vous avez des bandes sur la discipline dans l’église, sur la manière de nous conduire dans l’église de Dieu, sur la nécessité de nous réunir ici et de nous asseoir ensemble dans les lieux Célestes. Ne restez pas à la maison. Si Dieu est dans votre coeur, vous avez hâte que les portes s’ouvrent, là, pour pouvoir entrer ici, fraterniser avec vos frères. Si ce n’est pas–pas comme ça que vous vous sentez, alors je vous assure, il est temps que vous vous mettiez à prier.

Tiré de la prédication « Christ est le Mystère de Dieu Révélé » du 28 Juillet 1963

05Nov/18
prier les uns pour les autres

Quand une Personne est-elle sauvée ?

  1. Cher Frère Branham, ma question concerne le baptême. Quand une personne est-elle sauvée? J’ai entendu dire que c’était quand une personne croyait. Certains disent que, quand on reçoit le Saint-Esprit, on est sauvé, même si on n’a pas été baptisé dans l’eau, comme dans le cas de Corneille, dans Actes 10.47. Certains disent que Paul a été sauvé sur la route de Damas, mais dans Actes 22.16, il est dit qu’il avait encore ses péchés trois jours plus tard. Une personne peut-elle être baptisée du Saint-Esprit, comme Corneille l’a été, tout en ayant encore ses péchés, étant donné qu’elle n’a pas eu le baptême d’eau, sur… ou le passage d’une personne au Ciel n’est-il possible qu’après le baptême d’eau, même si elle a le Saint-Esprit?

63        Maintenant, mon cher ami… Ce frère a signé; je ne le connais pas, mais il a signé. Mais je–je ne vais pas mentionner les noms, parce que ce n’est pas nécessaire; en effet, d’autres personnes iraient les voir, en disant : “Eh bien, je–je ne suis pas d’accord avec toi sur ceci et cela.” Voyez? Alors, je ne mentionnerai aucun nom. La plupart de ces questions sont signées, mais je… c’est juste pour moi. Voyez? Je les remets là-dedans, pour pouvoir les garder. Alors, c’est écrit à la main, à l’encre bleue; d’autres sont tapées à la machine, et ainsi de suite.

64        Maintenant, la question ici, d’abord, c’était : “Quand est-on sauvé?” Et ensuite, ce qui suit : “Les péchés peuvent-ils être remis sans le baptême d’eau, puisque Corneille avait reçu le Saint-Esprit – lui et sa maison – et n’avait pas encore été baptisé dans l’eau?” Et Paul n’avait pas, après son expérience à, sur la route de Damas, lui aussi, il avait encore ses péchés, jusqu’à ce qu’il soit baptisé; en effet, il est dit (j’ai relu tous ces passages de l’Écriture pour en être sûr)… Alors, c’était… Il a dit : “Lève-toi, et va immédiatement te faire baptiser, en invoquant le Nom du Seigneur, sois baptisé, en ayant tes péchés pardonnés (remis), et–et va, en invoquant le Nom du Seigneur.”

65        Ensuite : “Est-ce que le baptême du Saint-Esprit… une personne peut-elle En être baptisée, tout en ayant encore ses péchés, alors qu’elle–alors qu’elle n’a pas été baptisée dans l’eau?”

66        “Le passage d’une personne au Ciel est-il assuré lorsqu’elle est baptisée – bien qu’elle ait le Saint-Esprit, elle devrait néanmoins être baptisée dans l’eau avant que son passage au Ciel soit assuré?” Maintenant, je crois… Or, je ne–je ne connais pas ce frère, et c’est une question très bonne et intelligente. Elle devrait être traitée longuement, parce qu’il est important que nous sachions ces choses. Voyez?

67        Maintenant, je suis porté à croire que ce frère, peut-être que ce qu’il est en train de me dire, ou de m’amener à dire (ou peut-être que c’est ce qu’il croit, je ne sais pas), c’est quelque chose que je crois être un–un petit peu contraire à la réelle et véritable foi dans la Parole. Je… Ce que ce frère semble dire… Et c’est en ordre, frère, – vous êtes peut-être présent, – et c’est bien. Je–je pense que c’est une bonne… Je suis vraiment content que vous l’ayez écrite. Alors, voyez? Mais je ne crois pas dans le fait d’être baptisé dans l’eau pour la régénération, vous voyez, parce qu’à ce moment-là, on ferait abstraction du Sang. Voyez? On est baptisé dans l’eau pour montrer que la régénération a eu lieu. Voyez? C’est simplement une expression extérieure, un symbole de la régénération. Le tout repose strictement sur la prédestination. Voyez? Mais nous ne savons pas qui l’est et qui ne l’est pas; c’est pourquoi nous prêchons l’Évangile. Nous allons simplement prêcher, par la foi.

68        Mais, sur le point de la régénération, là je ne suis pas d’accord avec les frères unitaires. Et vous, les frères unitaires qui entendez cette bande de questions, si jamais elle arrive dans votre bureau, ou dans votre maison, ou parmi vous qui êtes unitaires, ne me comprenez pas mal, maintenant, parce que je–je, simplement parce que nous ne sommes pas d’accord.

69        Moi et ma femme, nous ne sommes pas d’accord; bien sûr. Je lui dis que je l’aime, et elle, elle dit qu’elle ne le croit pas. Et donc–et donc, nous ne sommes vraiment pas d’accord, mais je vous assure que nous nous entendons vraiment très bien.

70        Maintenant remarquez. Peut-être que je ne le lui démontre pas assez, que je l’aime. Mais je vais prêcher à l’extérieur, puis je reviens à la maison, je prends ma canne à pêche et je vais à la pêche. Voyez? Mais, au fond de mon cœur, je l’aime; il faut que je me tienne loin d’elle, c’est tout.

71        Maintenant remarquez, à propos de ceci. Bon, si nous ne sommes pas d’accord, ça ne fait rien, mais, vous voyez, l’eau n’opère pas la rémission des péchés; c’est l’engagement d’une bonne conscience.

72        Je crois que la raison pour laquelle Paul a dû être baptisé, là, c’est parce que c’est quelque chose qui est officiel et essentiel dans la Bible : que nous soyons baptisés. En effet, j’en reviens alors à ceci : quand le brigand était suspendu à la croix… Lui, il est mort sans avoir été baptisé du tout, mais pourtant en ayant la promesse que Jésus le rencontrerait au Paradis ce jour-là; au Paradis, et non dans les régions des perdus, parce que, pour lui, c’était la première fois que l’occasion se présentait.

73        Et je crois que le cœur de ceux qui étaient dans la maison de Corneille était dans le même état, alors qu’ils avaient reçu la Parole de Dieu avec joie. Et le Saint-Esprit, c’est cette Parole vivifiée, et Elle avait été vivifiée en eux. C’est pour ça que le Saint-Esprit s’est mis à parler dans d’autres langues et à prophétiser. C’est dans les cœurs réceptifs des gens que la Parole était tombée, quand ils avaient vu tout le surnaturel.

74        C’est ce qui me laisse perplexe aujourd’hui, en cette heure où nous vivons. Après que ce groupe de Romains ont, – et de Grecs, car c’est ce qu’ils étaient, – ont vu la manifestation d’une vision confirmée, le Saint-Esprit a ému leur cœur à tel point que, pendant que Pierre parlait encore, le Saint-Esprit est descendu sur eux. Voyez?

75        Tout comme… Vous voyez, Corneille a dit : “Allez chercher…” Il était centenier, ce qui vient de “centurie”, qui veut dire cent. Il commandait cent hommes. C’était un centenier romain; il avait–il avait eu une vision, pendant qu’il priait, un Ange était venu à lui. C’était un brave homme. Il lui a dit : “Va à Joppé. Il y a un certain Simon, corroyeur, et un homme qui s’appelle Simon Pierre. Il est là… Tu le trouveras là-bas, et il viendra te dire les Paroles qu’il faut.”

76        Eh bien, cette vision, elle lui semblait tellement réelle. “Je n’aurais pas pu être endormi; je regardais le–l’Ange bien en face.” Il a donc envoyé là-bas quelques-uns de ses soldats les plus fidèles.

77        Et pendant qu’il était là-bas, Dieu préparait l’apôtre, à l’autre bout de la ligne. Il lui a dit : “Maintenant, lève-toi.” Il a dit… Comme il était sur le toit, attendant le, que Mme Simon prépare le dîner. Et pendant qu’il était là-haut… Il avait faim, car il avait probablement marché, cet apôtre, dans les–les déserts. Et–et il s’était étendu là-haut, sur la maison, sur le toit, juste avant dîner, comme c’était la coutume. C’est ce qu’ils font encore aujourd’hui, ils s’étendent sur le toit, et ils redescendent par une échelle, parfois par un escalier, ou autre, du toit. Ils s’assoient là, dans la fraîcheur du soir.

78        Mais l’apôtre s’est endormi et, pendant qu’il dormait, il est allé plus loin que le sommeil, il est tombé en extase; et là, il a vu une nappe qui descendait, couverte de toutes sortes de choses impures, et il a entendu une Voix qui disait : “Lève-toi, tue et mange.”

Il a dit : “Non, Seigneur; car rien d’impur n’est jamais entré dans ma bouche.”

79        Maintenant, vous voyez, voilà une vision. Maintenant observez! Il faut que ce soit interprété. Là, on aurait dit que Pierre allait participer à une partie de chasse, et qu’il allait attraper un animal qu’il n’avait jamais mangé auparavant et essayer de le manger. Il a dit : “Non, Seigneur, je–je n’ai jamais fait entrer quelque chose d’impur dans ma bouche.”

80        Il lui a dit : “Ne regarde pas comme pur ce que J’ai… comme impur ce que J’ai purifié.” Il a dit : “Lève-toi, il y a des hommes qui t’attendent à la porte. Vas-y, n’aie aucun doute.” Au même moment, ils frappaient à la porte. [Frère Branham frappe sur la chaire.–N.D.É.]

81        Maintenant, voyez? Et alors, quand il a vu cet homme qui était là, ces fidèles soldats, conformément à la vision… Et les voilà qui sont revenus avec l’homme même dont Dieu avait parlé dans la vision – une personne inconnue, juste un petit pêcheur inconnu. Mais pour ce petit groupe, le fait qu’il ait trouvé ce petit pêcheur, c’était quelque chose de tellement significatif. Et le voici qui entre maintenant dans la maison, l’endroit même où il avait eu la vision. Corneille a réuni tout le monde, et il a dit : “Mais, c’est exactement tel que je l’avais vu.” Alors Pierre s’est levé et il s’est mis à leur dire de quelle manière ils avaient reçu le Saint-Esprit, et pendant qu’il parlait encore…! Ils avaient vu tout concorder parfaitement avec une vision. Un groupe de gens des nations, qui avaient vu une seule vision manifestée, ils ont entendu la Parole de la Vérité leur dire comment ils recevraient la Vie – et le Saint-Esprit est descendu sur eux avant même qu’ils aient été baptisés.

82        Qu’est-ce que ça devrait produire comme effet, sur ce tabernacle, ce matin? Les malades, les affligés, les aveugles, les sourds, les muets, le–le pécheur, tous… Pensez un peu : une dizaine de milliers de choses, et pas une seule fois un seul iota n’a failli! Oh, mais ça devrait embraser nos cœurs!

83        Ainsi donc, comme il–comme il prononçait encore ces mots, le Saint-Esprit est descendu. Alors Pierre a dit : “Peut-on refuser l’eau, puisque ces gens ont reçu le Saint-Esprit aussi bien que nous?” Je crois que leurs péchés avaient déjà disparu, sinon le Saint-Esprit ne serait pas entré; et Il ne serait pas entré, à moins que ce ne soit là un vase prédestiné. Il savait qu’ils allaient se conformer. Il savait…

84        Je crois que Paul, la raison pour laquelle il fallait qu’il se fasse rebaptiser. Il avait persécuté les Chrétiens. C’est vrai. Et Il, Dieu savait, puisqu’Il a dit : “Je l’ai choisi”, c’est ce qu’Il a dit à Ananias le prophète. Alors qu’Il savait que Saul était là-bas, dans une chambre, son visage noirci et ses yeux assombris, et qu’il avait–il avait prié si fort, il était couvert de poussière, il avait été aveuglé par la Colonne de Feu qui lui était apparue sur la route; alors Il a dit : “Je l’ai choisi comme instrument pour les nations.” Dieu savait que–qu’Ananias allait pouvoir le baptiser au Nom de Jésus-Christ dans la rivière de Damas trois jours plus tard. Mais je crois que ses péchés étaient déjà pardonnés; par contre, il fallait qu’il fasse ça, pour montrer au monde. Et je crois que c’est pour ça que nous devons être baptisés au Nom de Jésus-Christ. Je crois que les semences prédestinées le verront, et qu’elles seules le verront.

85        Maintenant, frères de la foi trinitaire, je ne vous jette pas la pierre, mon cher frère, je ne fais que répondre à des questions. Je ne fais qu’exprimer mes pensées véritables à ce sujet. À un moment donné, il se pourrait que cette bande arrive en Afrique. Je crois que nous sommes dans les ombres de Sa venue. Nous le croyons tous.

J’ai des amis précieux : les du Plessis, les Schoeman, et tous, les Yeager, et tous ces braves frères de–de l’Afrique du Sud. Mais, dans la vie d’un homme, il y a toujours quelqu’un qui le frappe plus particulièrement. Et de tous les hommes que… et je les aime tous profondément, autant que j’aime ce frère, aussi profondément, mais, dans ma vie, Frère Jackson et sa femme m’ont toujours frappé plus particulièrement. Je ne comprenais pas : il–il me frappait plus particulièrement. Or, il y a Justus du Plessis, un ami intime, et, oh, il y a vraiment beaucoup de très, très bons frères et sœurs Afrikaners.

86        Eh bien, pourquoi donc Frère Jackson et sa femme me frappaient-ils plus particulièrement? Parce qu’il était chasseur? Mais non! Car j’ai là-bas beaucoup d’amis qui chassent. Mais pourquoi donc me frappait-il plus particulièrement? Pourquoi donc? Si vous connaissiez seulement le secret qu’il y a derrière tout ceci. Mais je ne dis pas aux gens tous les secrets que je connais. Eh bien, comment se fait-il qu’à la même heure où le Seigneur m’a dit : “Contacte Sidney Jackson, en Afrique du Sud”, le Seigneur a dit à Sidney Jackson de venir ici? Dimanche de la semaine dernière, il a été baptisé, lui et sa femme, au Nom de Jésus-Christ, ici même, en cette heure sombre. Vous voyez : prédestinés à la cause. Voyez?

87        Or, je crois qu’on est–qu’on est–qu’on est sauvé en acceptant Jésus-Christ. Et le baptême d’eau, c’est une expression extérieure, qui indique que quelque chose s’est produit à l’intérieur, parce que l’eau n’a aucune vertu; ce n’est qu’un symbole. Je crois qu’on est sauvé quand on…

88        Maintenant, il y a bien des gens, – je vais éclaircir ça pour ce frère, – il y a bien des gens qui–qui disent qu’ils sont sauvés; beaucoup sont baptisés au Nom de Jésus; beaucoup parlent en langues et ont toutes sortes de signes du Saint-Esprit, alors qu’ils ne sont même pas encore sauvés. C’est vrai. “Beaucoup viendront à Moi en ce jour-là et diront : ‘Seigneur, n’ai-je pas prophétisé en Ton Nom?’ – un prédicateur – ‘N’ai-je pas chassé des démons en Ton Nom, et fait beaucoup de miracles?’” Il dira : “Retirez-vous de Moi, vous qui commettez l’iniquité; Je ne vous ai jamais connus.” Voyez? Donc, toutes ces choses, pourtant, ce–c’est–c’est Dieu; c’est entre Ses mains. Mais quand je vois que…

89        Vous dites : “Eh bien, alors, pourquoi demandez-vous aux gens de revenir, se faire rebaptiser?” C’est parce que je me conforme au modèle du commencement. Nous ne pouvons pas perdre ce plan.

90        Maintenant, prenons l’apôtre Paul, quand il a rencontré quelques disciples, qui étaient des gens formidables. Je crois qu’ils étaient sauvés, et pourtant ils n’avaient pas été baptisés au Nom de Jésus-Christ, bien qu’ils aient été baptisés (Actes 19). Paul avait traversé les contrées supérieures d’Éphèse; il a rencontré quelques disciples. Il leur a dit : “Avez-vous reçu le Saint-Esprit après avoir cru?”

Ils lui ont répondu : “Nous ne savons rien du Saint-Esprit, nous ne savons pas s’il y a un Saint-Esprit.”

Il a dit : “De quel baptême avez-vous donc été baptisés?”

Ils ont dit : “Nous avons été baptisés. C’est Jean qui nous a baptisés, le même homme qui a baptisé Jésus.” Ce n’est pas si mal comme baptême.

91        Cependant, observez cet apôtre sévère. Il a dit : “Mais Jean a seulement baptisé du baptême de repentance”, pas pour la rémission des péchés, parce que le Sacrifice n’avait pas encore été tué, ils avaient été baptisés en vue de ça… Et quand ils ont entendu ceci, ils ont été rebaptisés au Nom de Jésus-Christ, et le Saint-Esprit est descendu sur eux.

92        Maintenant, qu’est-ce que cela a eu pour conséquence? Cela a montré que ces gens qui avaient été prédestinés à la Vie, aussitôt qu’ils ont vu la Vérité Scripturaire, ils ont marché dans la Vérité et ils ont reçu la récompense d’un croyant : le Saint-Esprit est descendu sur eux, et ils ont parlé en langues, ils ont prophétisé et ils ont magnifié Dieu. Vous saisissez, maintenant? Voyez? Ils ont fait ça, après qu’ils avaient déjà eu une grande joie, qu’ils avaient poussé des cris et loué Dieu.

93        Dans la Bible, il y avait un prédicateur baptiste, là-bas; lui aussi, il avait été baptisé. Mais il, et il, il prouvait par la–par la Bible que Jésus était le Christ. Les gens avaient beaucoup de joie, et ils étaient vraiment très heureux de ça; mais ils n’avaient pas encore le Saint-Esprit! Il leur a fallu se faire rebaptiser. Et Paul a dit, dans Galates 1.8 : “Si un Ange du Ciel vient annoncer un autre Évangile que celui que je vous ai prêché, qu’il soit anathème!” Peu importe ce que ce serait.

94  C’est pourquoi, en connaissant ces choses… Peut-être que vous ne les connaissez pas, mes frères; mais en connaissant ces choses, alors je suis contraint, et lié à Dieu par le devoir, d’exécuter le plan du premier fondement, car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a déjà été posé, c’est-à-dire celui des apôtres et des prophètes. Les prophètes l’ont annoncé d’avance, et les apôtres l’ont exécuté; et nous sommes censés continuer à l’exécuter, jusqu’à ce que l’édifice soit achevé.

95        Donc, je crois qu’un homme est sauvé quand il croit au Seigneur Jésus-Christ de tout son cœur et que, du fond du cœur, non pas de sa conscience extérieure, là…

96        Voyez-vous, vous–vous êtes une personne double, trois personnes en une : l’âme, le corps et l’esprit. Or, je crois que vos sens extérieurs, votre–votre âme, non pas votre âme, mais votre conscience extérieure, vos sens… Quand vous êtes éveillé, autrement dit, vous êtes–vous êtes dirigé par cinq sens : la vue, le goût, le toucher, l’odorat et l’ouïe. Il ne vous ont été donnés que pour entrer en contact avec votre demeure terrestre; ils–ils ne vous ont pas été donnés pour entrer en contact avec votre demeure céleste. Il y a, en fait, six sens dans le corps de l’homme; en effet, son nombre, dans la Bible, c’est six. Il a été créé le sixième jour, et son nombre, c’est six, le nombre de l’homme. Et il possède la vue, le goût, le toucher, l’odorat, l’ouïe et la foi. Sa foi détermine sa destination, l’endroit vers lequel il se dirige.

97        Or, la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas, ne goûte pas, ne touche pas, ne sent pas ou n’entend pas. Mais par la foi, quand il saisit la Parole, Celle-ci l’envoie dans une dimension, vous voyez, qui La rend tellement réelle pour lui, que c’est tout comme s’il avait déjà la chose dans sa main. Il sait que ça va arriver.

98        Maintenant, c’est la même chose avec cette question ici, sur le baptême d’eau. Voyez? Dieu savait que ces gens allaient être baptisés au Nom de Jésus-Christ. Et Paul a fait cette déclaration, qu’aucun homme, pas même un Ange du Ciel, ne devait enseigner une doctrine autre que celle qui lui avait été enseignée à lui. Ainsi donc, si je venais, comme prédicateur, comme ministre, comme prophète, ou quoi que je sois, ou même comme un Ange venu d’en haut, et si j’enseignais quelque chose de contraire à ce que cet apôtre a enseigné, et que je n’ordonnais pas aux gens d’être rebaptisés au Nom de Jésus-Christ, je serais déclaré, par la Bible, un faux témoin de la chose que je prétends croire.

99        Donc, je crois que le modèle a été donné. Chaque personne dans la Bible a été baptisée au Nom de Jésus-Christ. Pas une seule fois quelqu’un n’a été baptisé au nom du Père, Fils et Saint-Esprit. Voyez? Jamais personne n’a été aspergé; tous, ils ont été immergés.

100      Donc, je crois que, quand vous êtes vraiment… Pour répondre à votre question, mon précieux frère, je crois que, quand Dieu connaît votre cœur… Il y en aura des milliers, là, qui ont été baptisés au Nom de Jésus. Vous entrez simplement dans l’eau un pécheur sec, et vous en ressortez un pécheur mouillé. Voyez? Voyez? Mais en tant qu’authentique et véritable croyant, qui se doit de marcher dans toute la foi, et en toute bonne conscience devant Dieu, quand vous le voyez, vous vous faites baptiser! Mais je crois que ce n’est qu’une expression extérieure, qui indique qu’une œuvre de la grâce a été accomplie à l’intérieur.

101      C’est comme quand Dieu a construit l’arche. Il a dit : “Noé, entre là-dedans, toi et ta famille, et ta maison.” Et ils y sont entrés. Maintenant, je crois que, s’il n’y avait pas eu d’arche là, Dieu aurait laissé Noé s’asseoir sur un tronc ou marcher sur l’eau. Voyez? Mais Il avait fait une arche pour qu’il y entre, et c’était ça la manière de faire, c’était ça la voie pourvue par Dieu. Je crois que Dieu sauve un homme par grâce. Au Nom de Jésus-Christ, par une expression extérieure, c’est ça la voie pourvue par Dieu pour y entrer, puisqu’ils ont tous été baptisés de cette manière-là.

102      Je ne condamne pas l’autre personne, mais c’est simplement… Je pense que c’est ça. Ce n’est pas l’eau qui sauve l’homme, ça ne fait qu’indiquer qu’il a été sauvé; c’est une expression extérieure. Bon, ce n’est peut-être pas juste, frère. Si ce n’est pas juste, eh bien, nous y reviendrons une autre fois, ou… Très bien.

14Oct/17
Le Saint-Esprit

L’importance de Recevoir le Baptême du Saint-Esprit

57 Oh, mes chers amis de partout dans ce pays et dans cette petite ville, si seulement, avec ma voix humaine, je pouvais placer dans votre coeur l’importance de recevoir le baptême du Saint-Esprit, ce serait la plus glorieuse révélation que vous ayez jamais eue de votre vie. De voir ce que… Vous n’avez pas le choix.
Je vais éclaircir ce point-là : “Vous n’êtes pas convertis.”

58 Pierre avait été sauvé. Il croyait au Seigneur, il Le suivait. Jésus lui avait dit qui il était, Il l’avait amené à Le suivre. Il lui avait donné le pouvoir sur les esprits impurs et Il l’avait sanctifié. Mais après tout ça, et il était devenu le porte-parole en chef du groupe; comme les catholiques voudraient l’appeler, “l’évêque de l’église, ou le pape”, ou quoi que ce soit, le chef de l’église; pourtant Jésus a dit, la nuit où Il a été livré : “M’aimes-tu, Pierre?”
Et il a dit : “Seigneur, Tu sais que je T’aime.”
Il a dit : “Pais Mes brebis.” Il a dit ça trois fois.
Et Pierre a dit : “Tu sais que je T’aime, au point de Te suivre jusqu’à la–la fin, et de Te suivre jusqu’à la mort”, et ainsi de suite.

59 Il a dit : “Avant que le coq ait chanté trois fois, tu… avant que le coq chante, tu M’auras renié trois fois.” Il a dit : “Mais, Pierre, J’ai prié pour toi.” Écoutez. Ce n’est pas tout. “J’ai prié pour toi. Et une fois que tu seras converti, alors affermis tes frères.”
“Une fois que tu seras converti.” Il avait crié. Il avait probablement dansé par l’Esprit. Il–il avait fait toutes sortes de choses, mais il n’avait pas encore reçu le Saint-Esprit. “Une fois que tu seras converti, alors affermis tes frères,” c’est vrai, “exécute Son plan.”

Extrait de « Pourquoi le Saint-Esprit a-t-il été donné?  » a été prêchée par William Branham le 17 Décembre 1959

04Juin/17
Fleur Lys d'Eau

Que je Meure à Moi-même

159 Je me demande si nous sommes autant disposés ce soir. Je me demande si le monde pentecôtiste est disposé ce soir à s’accorder de même avec Dieu. « Seigneur Dieu, si cela met ma dénomination en pièces, qu’on m’excommunie du conseil ! Peu m’importe qu’on me retire la carte de membre, et que je doive me coucher à plate couture, boire de l’eau du robinet et manger des biscuits secs, plutôt que rouler dans une grosse voiture avec un gros salaire. Peu m’importe le prix. Ce système m’a éloigné de Toi. Ramène-moi une fois de plus, Seigneur. Je croirai Ta Parole. Venge-moi de mes yeux crevés. Que je meure avec cela. Amen. Que je meure à moi-même. Peu m’importe ce qu’on dit à mon sujet. Je peux devenir l’évêque. Je peux devenir ceci, cela ou autre. Peu m’importe ce qu’on dit. Restaure la puissance du Saint-Esprit dans ma vie. J’ai été assez longtemps aveuglé. »

160 Ô église, êtes-vous disposée pour cela ? « Que je meure avec les autres. Que mon titre de révérend, docteur, ou je ne sais quoi, périsse. Ô Dieu, accorde-moi une fois seulement, envoie sur moi, une fois seulement, cette glorieuse puissance qui était descendue le jour de la Pentecôte, qui peut relever le défi de cette heure, face au communisme qui se lève ou n’importe quoi d’autre qui se lève. Que je meure, Seigneur, avec eux. » Il y a une possibilité, vous savez.

161 Vous savez quoi ? Lors de cette confession, les Philistins, ils étaient trop ivres pour remarquer ce qu’il faisait. Tout d’un coup, quand il a vu qu’il y avait une possibilité, il a redressé la tête vers les cieux, et les larmes ont coulé de ses orbites aveugles. Il s’est mis à bouger les lèvres, les larmes coulaient de ses yeux. Les autres ne le remarquaient pas. Ils étaient trop occupés à se moquer de lui. Il voulait la Parole de Dieu, que le véritable Dieu vivant entre une fois de plus en scène. Il lui avait fait défaut. Il savait qu’il Lui avait fait défaut. Mais il voulait voir le Dieu vivant vivre ici pour prouver à ce groupe de Jézabel qu’Il était toujours Dieu.

Extrait de « Encore une fois », prêchée le 17 Novembre 1963 par William Branham

04Avr/17
Le Saint-Esprit

Il est temps d’arrêter de vous quereller

250 Il est temps d’arrêter de vous quereller. Croyez le Message de la Bible! Croyez Jésus-Christ! Et aimez-vous, et honorez-vous, et respectez-vous. Hommes, respectez vos femmes. Respectez votre foyer. Rassemblez votre maison, parce que, souvenez-vous, cet agneau était pour la maison, pas seulement pour une personne, mais pour toute la maison, qui devait être rassemblée. Tout devait avoir été rassemblé à l’intérieur. Nous devrions nous aimer les uns les autres. Et les croyants devraient se séparer du monde.
251 Remarquez, ils ne s’étaient pas assemblés simplement pour parler ensemble du message. Ils s’étaient assemblés pour appliquer le sang, pour appliquer le signe.
252 C’est ce que vous devez faire. Pasteur Neville, et vous tous, de cette assemblée, les administrateurs, les diacres, vous, les frères, il est temps pour nous de mettre de côté toute la folie du monde, de mettre de côté tout le reste. Nous avons vu assez de choses maintenant, pour être absolument sûrs. Le Signe doit être appliqué. Sans Lui, vous périrez; vous périrez, c’est inévitable.
253 Oh, ne vous contentez pas de vous réunir, en disant : “J’Y crois!” Mettez-vous dessous, entrez-Y! [On entend ici de l’interférence radio.–N.D.É.] Comment faire cela? “D’un seul Esprit nous sommes baptisés, pour former le Corps de Jésus-Christ.” Que chacun croie de tout son coeur. Voyez-vous? Il n’était pas responsable de quiconque ne se trouvait pas sous le Signe.

Le Signe, prêché le 01er Septembre 1963, par William Branham

24Déc/16
En commun

L’Amour devrait Gouverner le Foyer

5    L’Amour devrait gouverner le foyer. L’Amour est la puissance la plus forte mise à disposition de l’homme. Un–un foyer qui n’est pas discipliné par l’Amour n’est pas vraiment un foyer. Si le mari et la femme ne s’aiment pas profondément, ils ne peuvent pas avoir confiance l’un dans l’autre. C’est pourquoi je pense que au lieu de faire reposer notre foi sur quelque émotion (ce qui est en ordre), ou sur quelque don (ce qui est en ordre), comme crier ou parler en langues, ou d’autres choses que nous prenons pour–disant que nous avons reçu le Saint-Esprit lorsque nous faisons cela… Ces choses sont en ordre. Mais si nous voulions revenir à ce principe: L’Amour d’abord, ensuite les autres choses.
Si nous faisions cela, notre église avancerait beaucoup plus rapidement, si nous prenions Dieu premièrement; car Dieu est Amour.

Extrait de « Quand L’Amour s’élance », prêché le 06 Août 1957 par William Branham

20Juin/16
Le Saint-Esprit

Que le Saint-Esprit descende sur lui

29     Voyez-vous comme le monde des églises organise et embrouille toute la chose, au point que ce n’est qu’un tas de credos? Ce sont des théories faites de main d’homme, introduites dans des choses spirituelles. Et les choses spirituelles vont se séparer de ça, chaque fois. Vous, — selon le vieux dicton, — vous ne pouvez pas mélanger de l’huile avec de l’eau. Ça ne se mélangera tout simplement pas. C’est tout. Il—il n’y a pas là d’ingrédients qui puissent se mélanger.

30     Et c’est pareil maintenant. Nous croyons que c’est le Saint-Esprit qui appelle des hommes. C’est le Saint-Esprit qui ordonne des hommes. Peu importe, nous pourrions imposer les mains à Frère McKinney, ou à n’importe quel autre ministre, pendant des heures et des heures, toute la journée, et lui donner de longues feuilles de papier qu’il pourrait signer, de vœux d’obéissance à des credos, ça ne produira jamais aucun effet sur lui. Mais que le Saint-Esprit descende sur lui, une fois. Voilà. Avec ça, ça y est. Personne n’a besoin de lui dire autre chose. Il est parti. Voyez? C’est tout. Et alors, la seule chose que nous, nous pouvons faire, c’est d’être en communion avec lui, reconnaissant que notre frère tienne cette place-là.

Ordination de William Branham a été prêchée le 11 Avril 1962

18Mai/16
Musique

Si de la Bonne Musique a ramené l’Esprit sur le Prophète

132     Ce vieux prophète fut avec raison fort indigné, et il les réprimanda sévèrement. Il leur parla de ce qu’il en était de leurs alliances et de leurs organisations. Il leur a dit: «Malgré tout, amenez-moi un joueur de harpe.» Oh, il lui fallait calmer un peu sa colère, vous savez. Il s’était mis dans tous ses états, et ainsi il avait dit: «Amenez-moi un joueur de harpe.»

133     Et vous, alors, certains de vous, prétendue église de Christ, qui ne croyez pas à la musique dans l’église?

134     Après s’être tout excité, il lui fallut un peu de musique pour ramener sur lui l’Esprit. C’est vrai. Oui monsieur. Ne l’oubliez pas, Dieu ne change pas. Si de la bonne musique a ramené l’Esprit sur le prophète, alors ça fera la même chose aujourd’hui (c’est tout à fait exact), car Dieu aime cela. Assurément. Il a dit: «Amenez-moi un joueur de harpe.»

135     Bon, direz-vous: «Oui, le prophète, ce n’est pas moi.» Mais vous pourriez peut-être vous joindre au joueur de harpe, vous savez. Vous pourriez faire quelque chose en ce sens, c’est tout. Vous avez bien un témoignage ou quelque chose que vous pourriez faire.

136     Je les vois qui amènent le joueur de harpe, et il joue « Crois seulement, tout est possible », et cela ramène l’Esprit et il recommence. « Crois seulement, tout est possible ». Il a fallu qu’il joue un petit moment avant que l’Esprit ne vienne sur le prophète.

137     Puis, lorsque l’Esprit est venu sur le prophète, il eut une vision. C’est ainsi que… Voyez, il ne pouvait le faire… Cette bande de très hauts placés de l’élite intellectuelle, ceux du côté intellectuel, du côté de l’éducation, des rois et des potentats, ne pouvaient pas percevoir la vision. C’est vrai. Ils étaient aveugles. C’est pour cela que, ce soir, ils veulent traiter la vision de Dieu de condition mentale, de télépathie, d’esprit du diable, ou de quelque chose du genre. Et c’est parce qu’ils sont intellectuels à ce point qu’ils ne connaissent rien de Dieu. C’est exact.

Extrait de « Entrez dans l’Esprit », 28 Avril 1961, William Branham

30Avr/16
Le Saint-Esprit

Sous la Conduite du Saint-Esprit

2          La première chose que j’aimerais dire, c’est que le pasteur assure toujours la direction entière du Tabernacle, en mon absence, et qu’à mon retour, je m’adresse uniquement au pasteur. Donc, il assure la direction entière : pendant mon absence, il peut faire tout changement ou tout ce qu’il juge bon de faire sous la conduite du Saint-Esprit.

3          Nous croyons en une Église apostolique, enseignant que les Bénédictions apostoliques sont pour les gens d’aujourd’hui. Nous croyons au plein Évangile, et nous croyons que tous les signes et tous les prodiges annoncés par notre Seigneur Jésus-Christ comme devant accompagner Son Église jusqu’à Son retour, nous croyons à ces choses. Et nous croyons qu’elles doivent être mises en ordre, que l’Église a Son ordre. Et chaque église a sa doctrine, et son ordre, sa discipline.

4          Notre église n’a pas de membres, c’est-à-dire d’adhérents. Nous croyons que toute l’Église universelle du Dieu vivant, tous, ce sont nos frères et sœurs; et tous les gens, quelle que soit la dénomination dont ils font partie, sont toujours les bienvenus au Branham Tabernacle, à l’angle de la Huitième rue et de la rue Penn, à Jeffersonville, dans l’Indiana.

L’ordre de L’église, pêché en 1958 par William Marrion Branham

16Avr/16
Seigneur, pardonne-moi

Dieu remplira chaque Temple qui se Consacrera

40    Oh, c’est stupide aux yeux des gens! Ils ne saisissent pas cela. Ils sont nés pour ne pas saisir cela, ainsi ils ne le saisiront pas. La Bible le dit. Très bien. Dieu remplit toujours Son temple. Il remplit Son temple au jour de la dédicace. Il le remplit de Sa personne. De même aujourd’hui, Dieu remplira chaque temple qui se consacrera complètement à Lui.
Tous ceux qui vont… Le temple, ce n’est pas ce petit bâtiment-ci. Le temple ce n’est pas celui qui est à Salt… Lake City. Le temple n’est pas celui qui est à Rome. Le temple, c’est vous. Vous êtes les temples dans lesquels Dieu veut habiter, et par lesquels Il veut S’exprimer, afin que toutes les nations puissent Le connaître. Vous êtes les images vivantes de Dieu, par lesquelles Dieu veut travailler.
Et à tout moment (Et chaque fois que – note de l’éditeur) tout homme ou toute femme oubliera toute la fausseté qu’il a entendue dans le monde, et qu’il se conformera aux Écritures, et s’en tiendra à Elles – tout comme Salomon s’est conformé à ce que Moïse avait fait, Moïse s’est conformé à ce que Dieu avait fait – Dieu a toujours honoré cela.

41    Et si nous retournons à la dédicace originelle et que nous ouvrions nos cœurs, et que nous nous vidions en même temps que nous les offrons en consécration à Dieu, Il remplira notre temple de Sa gloire de la Shekinah. Alors le Dieu Vivant Se mouvra dans une Église Vivante, parmi un peuple vivant et répandra Sa gloire. Alors, ensemble, un de ces jours, l’un étant comme ceci, et l’autre comme cela, et l’un dans un coin du pays, Elle se rassemblera pour former l’Épouse. Nous serons enlevés dans les airs pour Le rencontrer.
Maintenant, cette belle église, ce bâtiment que les gens, par les témoignages de leur vie, par leur amour pour Christ – les adorateurs consacrent aujourd’hui ce lieu d’adoration, afin que les gens puissent venir y adorer. Eh bien, ma sincère prière est que chaque adoration… chaque adorateur consacre son propre temple pour adorer dans le temple qui est consacré pour l’adoration. C’est cela la véritable dédicace.

« La Dédicace » prêchée le 11 Novembre 1962 par William Branham