Tag Archives: Amour Divin

14Oct/17
Le Saint-Esprit

L’importance de Recevoir le Baptême du Saint-Esprit

57 Oh, mes chers amis de partout dans ce pays et dans cette petite ville, si seulement, avec ma voix humaine, je pouvais placer dans votre coeur l’importance de recevoir le baptême du Saint-Esprit, ce serait la plus glorieuse révélation que vous ayez jamais eue de votre vie. De voir ce que… Vous n’avez pas le choix.
Je vais éclaircir ce point-là : “Vous n’êtes pas convertis.”

58 Pierre avait été sauvé. Il croyait au Seigneur, il Le suivait. Jésus lui avait dit qui il était, Il l’avait amené à Le suivre. Il lui avait donné le pouvoir sur les esprits impurs et Il l’avait sanctifié. Mais après tout ça, et il était devenu le porte-parole en chef du groupe; comme les catholiques voudraient l’appeler, “l’évêque de l’église, ou le pape”, ou quoi que ce soit, le chef de l’église; pourtant Jésus a dit, la nuit où Il a été livré : “M’aimes-tu, Pierre?”
Et il a dit : “Seigneur, Tu sais que je T’aime.”
Il a dit : “Pais Mes brebis.” Il a dit ça trois fois.
Et Pierre a dit : “Tu sais que je T’aime, au point de Te suivre jusqu’à la–la fin, et de Te suivre jusqu’à la mort”, et ainsi de suite.

59 Il a dit : “Avant que le coq ait chanté trois fois, tu… avant que le coq chante, tu M’auras renié trois fois.” Il a dit : “Mais, Pierre, J’ai prié pour toi.” Écoutez. Ce n’est pas tout. “J’ai prié pour toi. Et une fois que tu seras converti, alors affermis tes frères.”
“Une fois que tu seras converti.” Il avait crié. Il avait probablement dansé par l’Esprit. Il–il avait fait toutes sortes de choses, mais il n’avait pas encore reçu le Saint-Esprit. “Une fois que tu seras converti, alors affermis tes frères,” c’est vrai, “exécute Son plan.”

Extrait de « Pourquoi le Saint-Esprit a-t-il été donné?  » a été prêchée par William Branham le 17 Décembre 1959

22Jan/17
Dieu comme l'Arc-en-Ciel

Continuez à Persévérer

E-148 En réponse, j’ai dit : « Que c’est gentil de votre part de penser à vos enfants! »
E-149 Il a dit : « Leur mère et moi, nous nous rendons là le soir. » Il a dit : « Je suis sur le point de prendre ma retraite et, dit-il, pendant nos heures de loisir, nous nous promenons à travers la ferme, nous contemplons la source et nous restons là, louant Dieu. »
E-150 J’ai dit : « Continuez à agir ainsi, vivez juste comme cela, physiquement, matériellement. Continuez tout simplement ainsi jusqu’à ce qu’Il vienne. Vous voyez, continuez tout simplement ainsi, continuez à persévérer jusqu’à ce qu’Il vienne. »
E-151 Ayez des projets, allez de l’avant, faites cela : « Le Seigneur voulant! Le Seigneur voulant! Je ferai ceci, le Seigneur voulant. » Il se peut qu’Il vienne avant ce temps-là. [Espace vide sur la bande – N.D.E.] Mais continuez tout simplement à avancer tel que vous le faites jusqu’à ce que… Mais gardez votre âme en ordre, sachant qu’Il pourrait venir d’un moment à l’autre. Voyez, soyez prêt. Car, vous voyez, Il pourrait venir vous prendre d’une minute à l’autre, d’une seconde à l’autre, au prochain battement de cœur, au prochain souffle, Il peut venir vous prendre. Mais continuez tout simplement à faire tout ce que vous voulez, aussi longtemps que c’est juste, correct et droit, allez de l’avant, faites-le.
E-152 Eh bien, nous savons que nous allons affronter quelque chose. Je le sais; vous le savez. Je-je-je ne sais de quel côté me tourner. Vous vous rappelez qu’un jour, à Chicago, il y a environ quatre ans, l’Esprit du Seigneur était venu sur moi et j’avais dit : « C’est bien cela! Et le réveil est terminé, et l’Amérique a rejeté sa chance. » C’est sur bande magnétique. « Et il n’y en aura plus. Elle a rejeté sa dernière chance. »

QUESTIONS ET REPONSES préchê par William Branham le 27 Mai 1962,Jeffersonville, Indiana, USA, Traduction SHP

24Déc/16
Seigneur, pardonne-moi

War Room version Française (Kendrick Brothers)

War Room version Française (Kendrick Brothers) : Un film chrétien, à voir en famille. Ce film nous rappelle de nombreuses recommandations de notre Précieux Frère Branham telle que la prière, l’Amour, la famille… Bien sûr, nous comptons sur vous pour avoir le discernement de ce qui est conforme au Message et de ce qui n’est pas conforme au Message. Nous avons apprécié :

  • les réalisateurs ont fait en sorte que ce film puisse être regardé par toute la famille : ils ont donc fait en sorte qu’on ne retrouve pas de scènes honteuses, comme c’est le cas habituellement
  • l’importance de la prière qui occupe vraiment la place centrale 
24Déc/16
En commun

L’Amour devrait Gouverner le Foyer

5    L’Amour devrait gouverner le foyer. L’Amour est la puissance la plus forte mise à disposition de l’homme. Un–un foyer qui n’est pas discipliné par l’Amour n’est pas vraiment un foyer. Si le mari et la femme ne s’aiment pas profondément, ils ne peuvent pas avoir confiance l’un dans l’autre. C’est pourquoi je pense que au lieu de faire reposer notre foi sur quelque émotion (ce qui est en ordre), ou sur quelque don (ce qui est en ordre), comme crier ou parler en langues, ou d’autres choses que nous prenons pour–disant que nous avons reçu le Saint-Esprit lorsque nous faisons cela… Ces choses sont en ordre. Mais si nous voulions revenir à ce principe: L’Amour d’abord, ensuite les autres choses.
Si nous faisions cela, notre église avancerait beaucoup plus rapidement, si nous prenions Dieu premièrement; car Dieu est Amour.

Extrait de « Quand L’Amour s’élance », prêché le 06 Août 1957 par William Branham

17Oct/16
Fleur Lys d'Eau

Quand vous avez de l’Amour pour vos Ennemis

E-145 Si c’est la Parole et que Dieu l’a dit, cet Esprit qui est en vous s’accordera avec cette Parole chaque fois. Car le véritable Saint-Esprit s’accordera avec la Parole, en effet la Parole est Esprit et vie. Jésus a dit: « Mes paroles sont vie. » Et si vous avez la Vie Eternelle, et que Lui est la Parole, comment la Parole peut-elle renier la Parole? Voyez? Quel genre de personne feriez-vous de Dieu? Voici un moyen de savoir si vous êtes chrétien: quand vous pouvez accepter pleinement chaque Parole de Dieu, et quand vous avez de l’amour pour vos ennemis.
E-146 Quelqu’un a dit: « Eh bien, ce n’est qu’un saint exalté », et vous commencez à devenir… Oh, faites attention; faites attention… Mais lorsque vous voyez vraiment que vous aimez cette personne, peu importe ce qu’elle fait, que vous l’aimez toujours, voyez, alors vous commencez à réaliser…
E-147 Et votre patience passe à peu près de cette longueur à une longueur sans fin. Même si quelqu’un vous critique sans cesse, vous dites: « Eh bien, peu m’importe ce que vous dites… » Que cela ne vous trouble point. Si vous êtes troublé, vous feriez mieux d’aller d’abord prier avant de parler à la personne. Voyez? C’est vrai. Ne vous engagez pas dans des disputes. N’aimez pas vous engager dans des disputes. Si par exemple vous voyez quelqu’un se lever dans l’église et dire: « Vous savez quoi? Je vous assure, untel a fait ceci », dites: « Eh bien, frère, honte à vous. »
E-148 Si vous dites: « Oh, c’est vrai, ça? » Vous prêtez oreille à ce scandale? Faites attention, le Saint-Esprit n’est pas une fosse septique. Vous voyez? Non, non, non, non. Le cœur qu’occupe le Saint-Esprit est rempli de sainteté, de pureté; il ne pense point au mal, il ne fait point le mal; il croit toute chose, il endure, il est longanime. Voyez?

« Votre Vie est-elle digne de l’Evangile ? » prêchée par William Branham, le 30 Juin 1963, Soir, Traduction SHP

16Mai/16
un sermon vécu vaut mieux qu'un sermon prêché

Soyons Frères

116     Unissons-nous. Soyons frères. Si je pouvais voir chaque église de cette ville, chaque église dans le monde, ressembler à ce que nous étions l’autre matin à ce déjeuner ministériel, où j’ai vu les unitaires, les binitaires, les trinitaires en train de se serrer mutuellement, de s’entourer de leurs bras les uns les autres, alors je dirais comme le Siméon d’autrefois: «Seigneur, laisse Ton serviteur partir en paix, car mes yeux ont vu Ton salut.» C’est vrai.

Entrez dans l’Esprit, 28 Avril 1961 William Branham

29Avr/16
Prenez soin de votre papa

Comment pouvez-vous haïr votre frère ?

E-69 Souvenez-vous de Lui pendant que nous sommes à genoux à la croix. Que ce soit un prêtre catholique, un presbytérien, quoi qu’il puisse être, que cet homme vienne pendant qu’il lit son nom là-dedans : « Il était blessé pour les péchés de ce prêtre. Il était blessé pour ce méthodiste, ce baptiste, ce pentecôtiste, ce que. blessé pour nos péchés. » Mon nom, votre nom, peu importe qui vous êtes. Croyons donc cela. Non pas ce que le credo dit ; ce que la Parole dit. Ensuite agenouillons-nous ensemble à la croix ; nous sommes frères. Oh, oui, les traditions. Nous nous purifions alors de toutes les traditions mortes. Il se pourrait qu’il y ait quarante évêques de district ; il se pourrait qu’il y ait quarante souverains sacrificateurs ; il se pourrait qu’il y ait des cardinaux, des évêques, des papes, et toute autre chose, criant : « Sortez de là. Ne vous souillez pas. » Mais vous, mettez votre bras autour de votre frère, frère. Il y a quelque chose de réel. Vous avez reçu le pardon sous la même expiation par laquelle il a été pardonné. Vous êtes des frères. Cela rapproche plus qu’un frère. Il y a là quelque chose qui vous attire si près de Dieu. Et quand vous êtes près de Dieu, vous vous rapprochez l’un de l’autre. Comment pouvez-vous haïr votre frère que vous voyez, ou le mépriser, et dire que vous aimez Dieu que vous n’avez pas vu ? Vous devenez un menteur, et la vérité n’est pas en vous. Mais quand nous en arrivons à ce point où le Sang de Jésus-Christ nous purifie de tout péché, alors nous sommes frères. Alors il n’y a pas de distinction parmi nous. Nos vieilles petites marques que nous avons apposées sur nous ne représentent rien.

Extrait du sermon « ETRE PARDONNE », prêché par William BRANHAM le 28 Octobre 1963, Traduction SHP

08Avr/16
Agneau, Pardon, Jésus-Christ

La Foi est basée sur le Pardon

E-18 Maintenant, lisons: Jésus prit la parole et leur dit: Ayez foi en Dieu Je vous le dis en vérité, si quelqu’un dit à cette montagne: Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, et qu’ il ne doute point en son coeur, mais croit que ce qu’il dit arrive, il le verra s’accomplir. C’est pourquoi je vous dis: Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous 1’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir. Et, lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses. Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est dans les cieux ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.
E-19 Ainsi, la foi est basée sur le pardon. Et, alors, comme nous l’avons dit ce matin, essayant de placer l’église là où nous pouvons réellement voir les temps apostoliques agissant au milieu de nous, c’est de cela que nous avons tous faim. Et cela se trouve juste à la porte. Nous le voyons, mais nous voulons en voir plus. Nous voulons que ce soit une telle effusion que cela nous aide à nous déverser sur d’autres.
E-20 Souvenez-vous, Jésus (comme nous l’avons dit dans la leçon ce matin), n’a jamais utilisé Sa puissance pour Lui-même. Il l’utilisa pour les autres. C’est pour cela qu’elle fut envoyée. Et vous pensez parfois: «Pourquoi un Homme comme Lui, qui était si plein de puissance, devrait-Il être une fois malade?» Oui, monsieur. J’ai lu dans un livre quelque part, que lorsqu’Il ressuscita ce garçon, le fils de la veuve de Naïn (je crois que c’est dans Le Prince de la Maison de David), Il s’assit sur un rocher et se plaignit d’un mal de tête. Il porta sur Lui nos infirmités. Porter signifie «prendre sur Lui». Vous voyez, Il les porta. Et Il avait toutes choses en… comme nous. Il avait la maladie, Il avait des tentations, Il avait des ennuis, il avait des frustrations comme nous en avons, parce qu’Il devait être le genre de Médiateur parfait. Il devait donc être un participant, le cultivateur du fruit, avant de savoir… La femme au puits et beaucoup d’autres choses, voyez-vous… si nous regardons dans l’Écriture.

Extrait de la prédication « La Foi Parfaite » du 25 Août 1963, prêchée par William Branham Traduction MS

20Mar/16
William Marrion Branham

Pardonnez…

36        Ce n’est pas l’homme. Quand vous voyez une personne comme ça, n’allez jamais penser que c’est l’homme; c’est le démon, qui est dans l’homme.

Or, ce fou furieux, qui était sur l’estrade ce soir-là, qui voulait me tuer, là-bas, dans l’Oregon. Cet homme, je, quand il est venu vers moi, au lieu de… il m’avait craché au visage et m’avait traité de “serpent dans l’herbe” devant près de dix mille personnes; eh bien, ce n’était pas cet, ce n’était pas l’homme. Lui, c’est un homme qui mange, qui boit, qui dort, qui a peut-être une famille, et qui aime, et–et qui est comme vous et moi. Mais c’était ce démon en lui qui faisait ça. Voyez?

37        Et on ne chasse jamais un démon par une mauvaise attitude. Il faut de l’amour pour le faire. L’amour est la force la plus puissante du monde. Or, si vous remarquez, un démon, c’est toujours de la haine. La haine vient du diable. Et quand des gens haïssent quelqu’un, souvenez-vous, c’est un démon terrible, ça : d’avoir du mépris ou de l’aversion. Il ne faut pas faire ça.

38        Vous vous souvenez que le–le… Jésus a dit, dans Son sermon, que lorsque vous priez : “Notre Père qui es aux Cieux”… Et plus loin, Il a dit : “Si, de tout votre coeur, vous ne pardonnez pas à chacun ses offenses, votre Père Céleste ne vous pardonnera pas non plus vos offenses.” Voyez? Il ne faut pas faire ça.

William Branham dans Questions et Réponses du 23 Décembre 1959