24Juin/18
Baptême, Lac Michigan Réveil

Le Baptême

16 Ainsi donc, le baptême est une confession que l’oeuvre de la grâce a été opérée à l’intérieur. Et les petits enfants ne connaissent pas le péché. Par conséquent, quand Jésus mourut à la croix, Il mourut pour ôter le péché du monde. Et quand un enfant devient un être humain, qu’il naît dans ce monde, il n’a pas de péché propre à lui ; par conséquent, il n’a pas de repentance à faire. Mais quand ce… le Sang de Jésus-Christ ôte ce péché-là, évidemment, l’enfant est né dans le péché, il est conçu dans l’iniquité, il vient au monde en proférant des mensonges, et il est pécheur par nature, mais le Sang de Jésus-Christ expie cela. Mais quand l’enfant est… atteint l’âge de la raison et discerne le vrai du faux, alors il doit se repentir pour ce qu’il a fait. Son péché est alors un péché juste comme il est né dans le péché ; c’est le péché humain. Le péché donc, c’est le péché qu’Adam et Eve avaient commis, et ça a été remis par Dieu, par le Sang de Jésus-Christ. Eh bien, l’enfant n’a pas de péchés dont se repentir, jusqu’à ce qu’il pèche, alors il doit se repentir. Voyez ? Et quand il se repent, c’est alors qu’il sera baptisé, et il est alors baptisé par immersion.

17 Avant ce temps-là, nous suivons les instructions de la Bible, selon lesquelles : « On amena à Jésus des petits enfants afin qu’Il leur imposât les mains et les bénisse. » Cet aimable parent amène ce soir ce petit enfant au pasteur et à moi pour la consécration. Et ils pensent qu’en le plaçant entre les mains des représentants de Christ, ils le placent entre les mains de Christ. Alors, par la foi, nous amenons l’enfant à Dieu pour rendre les actions de grâces pour l’avoir fait venir ici et demander à Dieu de le bénir; c’est ce que nous appelons la consécration de l’enfant.

18 Maintenant, vous savez ce que je ferais de mes propres enfants. J’ai une fillette dans la Gloire ce soir, elle a été consacrée au Seigneur ici à l’autel. J’ai un petit garçon et une fillette qui sont assis là derrière ce soir, qui ne sont pas encore baptisés, jamais. L’une a onze ans, Sarah; je lui en parlais aujourd’hui, du baptême. Et Joseph n’a que sept ans, il est donc trop jeune pour cela présentement, jusqu’à ce que… S’il le voulait et qu’il disait que Dieu a placé cela sur son coeur, je le ferais donc. Mais comme ce sont des enfants, je ne fais que les consacrer au Seigneur, parce que c’est l’enseignement scripturaire là-dessus.

La Clé pour la Porte, 07 Octobre 1962, par William Branham

27Mai/18
Temps de Communnion Fraternelle

Gagner des Ames : Faites Quelque Chose

7 Et maintenant, je suis revenu à la maison pour me reposer un peu. J’ai perdu vingt livres [9 kg] au cours de cette dernière série de réunions. Frère Mercier et Frère Goad sont passés tout à l’heure, et ils disaient: “Frère Branham, je remarque ce que vous faites. Vous y mettez tout votre coeur.

8 J’ai dit: “C’est la seule manière de faire un bon travail pour le Seigneur, c’est en mettant au premier plan, pour Christ, tout ce que vous avez: toute votre force, toute votre âme, tout votre coeur, toute votre pensée, tout ce que vous possédez.” Quand vous faites quelque chose, faites-le comme il faut, sinon ne le faites pas du tout, voyez, laissez simplement la chose de côté. Si vous avez décidé d’être un Chrétien, investissez tout ce que vous avez pour Christ, c’est-à-dire votre temps, votre talent, votre tout.

9 Je viens de remarquer ce jeune homme. C’est votre femme, Frère Burns, n’est-ce pas – ils faisaient de la musique et chantaient, là, ce jeune couple. Et–et ce n’est pas un piano, pas un orgue non plus, mais c’est un genre d’instrument, qu’ils grattent et qu’ils pincent, et là ils font quelque chose pour le Seigneur. Peut-être que vous pouvez faire ça, et chanter, et ainsi gagner des âmes. Faites quelque chose, peu importe ce que c’est. Si vous–vous savez siffler, eh bien, sifflez. Faites quelque chose, c’est tout. Témoignez, ou, faites quelque chose pour le Royaume de Dieu. Tout ce que vous avez, mettez-le au service de Dieu.

Hébreux chapitre Un, 21 Août 1957, Traduction VGR

12Mai/18
Responsabilité, Faire face, foumi

Un Appât sur l’Hameçon

16 La guérison divine, les concerts musicaux, toutes ces choses sont juste un… Comme  frère Bosworth le disait, c’est l’appât à l’hameçon. Et vous montrez au poisson l’appât, et non l’hameçon.
Et c’est ce qu’il faut pour amener les gens à écouter un moment, jusqu’à ce que vous puissiez vraiment leur présenter votre Message. Dieu a fait cela dans chaque âge; dans chaque âge, il y a toujours eu une campagne de guérison. Et si c’est une véritable campagne de guérison, il y a toujours un Message qui suit cette campagne. Il n’y a jamais eu un signe qui soit donné juste comme ça; c’est un signe précurseur d’un Message.

17 Et je crois que la même chose est… il y a dix-sept ans, ou dix-huit ans maintenant, que le Seigneur m’a envoyé pour prier pour les malades. Cela a suscité un grand réveil parmi les gens. Beaucoup de grands serviteurs de Dieu se sont lancés dans des campagnes de guérison, et… Mais les campagnes de guérison en soi, si vous continuez dans la même vieille tendance dans laquelle vous avez toujours été, il y a quelque chose de faux, cette campagne de guérison ne vient pas de Dieu. Cela doit premièrement attirer l’attention, vous voyez, attirer l’attention, et ensuite vient un Message.

Un Paradoxe prêché le 17 Janvier 1965, traduction SHP

15Déc/17
Seigneur, pardonne-moi

Le Second Adam, Christ

21. Il était le premier à avoir la juridiction sur toutes choses sur terre (Est-ce vrai ?), sur tous les animaux. Et il a perdu son–son autorité. Et la Bible nous enseigne que ce que le premier Adam a perdu, le second Adam, Christ, l’a restitué à la race humaine.

Alors, mes amis, si cela est vrai, prédicateurs, qu’est-ce qui ne va pas avec l’église aujourd’hui ? C’est ce que j’aimerais savoir. Si Christ a été le chaînon manquant entre Dieu et l’homme, et qu’Il est venu reconnecter Dieu et l’homme, qu’est-ce qui ne va pas aujourd’hui ? C’est l’incrédulité qui est à la base. Et si vous entreprenez une œuvre et que vous voyiez un petit quelque chose, aussitôt vous dites : « Oh ! eh bien, laissez tomber cela. Ça ne venait pas de Dieu. » Tout concourt au bien de ceux qui aiment Dieu.

Si vous construisez une maison et que vous disiez : « Eh bien, telle personne ne convient simplement pas ici ; car regardez là où se trouve tel bloc, cette grande ouverture ici. Oh ! cela semble… » Si c’est… Allez de l’avant. Continuez à construire la maison. Dieu a un autre bloc qui conviendra à cet endroit-là, qui le comblera. La maison ne peut pas être construite comme cela. De même aujourd’hui, pendant que Dieu agit, oublions ça et entrons droit dans l’Esprit du Dieu Tout-Puissant et, là, contemplons la Maison de Dieu restaurée une fois de plus.

Extrait de la prédication « L’Ange de Dieu (L’Ange et Sa Commission) », prêchée le 02 Novembre 1947 par William Branham

06Déc/17
Joyeux Noël

Il Annoncera la Seconde Venue de Jésus

23 Et Dieu, quand Il envoie quelque chose de grand sur la terre, Il l’annonce par des anges. Nous le savons. La naissance de Jésus et tout, ça a été annoncé par l’Ange. Or, des anges mineurs viendront. Disons, par exemple, celui qui vient me visiter, un ange mineur.

Mais quand vous voyez Gabriel descendre, un événement important est en cours. Gabriel a annoncé la première Venue de Jésus, Il annoncera la Seconde Venue de Jésus. Il sonnera la trompette, les morts en Christ ressusciteront. Gabriel, le Grand Archange de Dieu…

Extrait de « Crois-tu cela ? » Traduction SHP, préché par William Branham le 15 Janvier 1950