30Oct/17
Temps de Communnion Fraternelle

Le Juste

30    Alors Elihu a essayé de le reprendre. Eh bien, je vais apporter cela juste à la manière des enfants, ici. Eh bien, il a dit : «Job, tu observes ces fleurs. Elles sont dans la voie de Dieu; elles n’ont pas péché; il n’y a pas de péché en elles. Mais l’homme, lui, a péché, et c’est la raison pour laquelle tu ne le vois plus quand il meurt. Il va dans le shéol, ou plutôt-ou plutôt dans le Hadès, et tu ne le vois plus. Mais cependant, Job, Quelqu’un viendra, le Juste, Il se tiendra à la brèche, placera Ses mains et sur un homme pécheur et sur un Dieu saint, Il fera le pont et se tiendra à la place de l’homme et intercédera pour lui. Alors l’homme se relèvera

Et alors, Job, étant un prophète, entra en Esprit; les tonnerres commencèrent à gronder, les éclairs à jaillir. Job s’est tenu debout et a dit : «Je sais que mon Rédempteur est vivant, et qu’aux derniers jours, Il se lèvera sur la terre; quand bien même les vers qui sont dans mon corps auront détruit ce corps, cependant je verrai Dieu de mes propres yeux

Il était sûr qu’il viendra un jour de résurrection. «Dans les derniers jours», au pluriel (Voyez-vous?), pendant ces deux derniers mille ans : «Mon Rédempteur se lèvera sur la terre.»

Extrait de « Et c’est par égard pour lui seul », préché par William Branham le 18 Juillet 1952

14Oct/17
Le Saint-Esprit

L’importance de Recevoir le Baptême du Saint-Esprit

57 Oh, mes chers amis de partout dans ce pays et dans cette petite ville, si seulement, avec ma voix humaine, je pouvais placer dans votre coeur l’importance de recevoir le baptême du Saint-Esprit, ce serait la plus glorieuse révélation que vous ayez jamais eue de votre vie. De voir ce que… Vous n’avez pas le choix.
Je vais éclaircir ce point-là : “Vous n’êtes pas convertis.”

58 Pierre avait été sauvé. Il croyait au Seigneur, il Le suivait. Jésus lui avait dit qui il était, Il l’avait amené à Le suivre. Il lui avait donné le pouvoir sur les esprits impurs et Il l’avait sanctifié. Mais après tout ça, et il était devenu le porte-parole en chef du groupe; comme les catholiques voudraient l’appeler, “l’évêque de l’église, ou le pape”, ou quoi que ce soit, le chef de l’église; pourtant Jésus a dit, la nuit où Il a été livré : “M’aimes-tu, Pierre?”
Et il a dit : “Seigneur, Tu sais que je T’aime.”
Il a dit : “Pais Mes brebis.” Il a dit ça trois fois.
Et Pierre a dit : “Tu sais que je T’aime, au point de Te suivre jusqu’à la–la fin, et de Te suivre jusqu’à la mort”, et ainsi de suite.

59 Il a dit : “Avant que le coq ait chanté trois fois, tu… avant que le coq chante, tu M’auras renié trois fois.” Il a dit : “Mais, Pierre, J’ai prié pour toi.” Écoutez. Ce n’est pas tout. “J’ai prié pour toi. Et une fois que tu seras converti, alors affermis tes frères.”
“Une fois que tu seras converti.” Il avait crié. Il avait probablement dansé par l’Esprit. Il–il avait fait toutes sortes de choses, mais il n’avait pas encore reçu le Saint-Esprit. “Une fois que tu seras converti, alors affermis tes frères,” c’est vrai, “exécute Son plan.”

Extrait de « Pourquoi le Saint-Esprit a-t-il été donné?  » a été prêchée par William Branham le 17 Décembre 1959

06Oct/17
Heure_1280

Allons à la Maison de l’Eternel

2     Seigneur, nous disons comme ceux d’autrefois: « J’étais dans la joie quand on a dit `Allons à la Maison de l’Eternel« ‘. Nous ne pouvons trouver un endroit où être aujourd’hui qui soit mieux qu’ici même où nous sommes dans l’adoration avec l’assemblée du Seigneur. Même s’il pleut dehors, même s’il y a des misères et autres, mais lorsque nous sommes dans Ta Présence, nous avons ce sourire de satisfaction, car nous savons que Tu comprends et que Tu fais concourir parfaitement toutes choses à notre bien.

Extrait de « Le Départ soudain et secret de l’Eglise », prêché le 12 Octobre 1958, par William Branham

28Sep/17
Temps de Communnion Fraternelle

Plaintes : Cela Affaiblit Continuellement la Foi

8 Et j’essaie de ne pas…j’essaie de–de ne pas trop en parler, vous savez, en présence de gens qui se plaignent. Parce que je pense que l’une des choses les plus horribles, c’est de voir un–un homme ou une femme qui se plaint constamment. J’ai toujours pensé: “Ô Dieu, garde-moi d’être comme ça.” Voyez, cela–cela affaiblit continuellement la foi, vous savez. C’est que vous–que vous…si vous–si vous… Je sais qu’en vieillissant, chacun d’entre nous, des choses et encore des choses vont nous arriver. Et je sais que ces petites choses vont continuer à s’accumuler – en vieillissant, c’est inévitable. Mais je pense que l’une des choses les plus horribles, c’est que Satan couronne la vie de quelqu’un: un vieux grincheux, ou une vieille grincheuse, vous voyez. Je–j’espère ne pas en arriver là. J’espère pouvoir supporter ces choses, mes fardeaux, et–et arriver à ce que…je veux que ma vie soit couronnée de la Gloire de Dieu: Sa patience, Sa bonté, Sa paix, Sa douceur, et qu’elle soit remplie du Saint-Esprit.

Extrait de « Le Temps de l’union et son signe » apporté le 18 Août 1963 par William Branham

26Sep/17
Education, instruction

Ils se Plairont à Rester à la Maison

  1. Frère Branham, à quel achèvement devrions-nous laisser nos préadolescents participer? (Excusez-moi, c’est…) À quelles activités nos préadolescents devraient-ils anticiper, participer? Aussi, comment devrions-nous nous y prendre pour les aider à choisir leurs amis?

73        Gardez-les en compagnie de Chrétiens le plus longtemps que vous pourrez. Gardez-les avec… Si c’est une fille, gardez-la avec des jeunes filles chrétiennes; et avec des jeunes hommes chrétiens, si c’est l’inverse. Si elle est assez âgée pour fréquenter un garçon, veillez à ce qu’elle fréquente un bon garçon. Découragez-la de fréquenter n’importe quel autre garçon, ou le garçon vis-à-vis de la jeune fille. Si elle fréquente un incroyant, essayez de l’encourager à fréquenter un croyant, et vice versa. Faites de votre foyer un lieu agréable. Faites de votre foyer un lieu où votre fille ou bien votre fils n’auront pas honte d’amener leurs amis devant leur père et leur mère, de les faire entrer dans leur maison; et faites de votre foyer un lieu où règne le bonheur, si bien qu’ils se plairont à rester à la maison.

Questions et Réponses n°4, 30 Août 1964 Soir, prêché par Fr Branham.

15Août/17
Bible I Thessaloniciens

Glorifié dans ses saints

1.6 Car il est de la justice de Dieu de rendre l’affliction à ceux qui vous affligent,
1.7 et de vous donner, à vous qui êtes affligés, du repos avec nous, lorsque le Seigneur Jésus apparaîtra du ciel avec les anges de sa puissance,
1.8 au milieu d’une flamme de feu, pour punir ceux qui ne connaissent pas Dieu et ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de notre Seigneur Jésus.
1.9 Ils auront pour châtiment une ruine éternelle, loin de la face du Seigneur et de la gloire de sa force,
1.10 lorsqu’il viendra pour être, en ce jour-là, glorifié dans ses saints et admiré dans tous ceux qui auront cru, car notre témoignage auprès de vous a été cru.
1.11 C’est pourquoi aussi nous prions continuellement pour vous, afin que notre Dieu vous juge dignes de la vocation, et qu’il accomplisse par sa puissance tous les dessins bienveillants de sa bonté, et l’oeuvre de votre foi,
1.12 pour que le nom de notre Seigneur Jésus soit glorifié en vous, et que vous soyez glorifiés en lui, selon la grâce de notre Dieu et du Seigneur Jésus Christ.

2 Thessaloniciens 1: 6-12

10Juin/17
Troupeau de Girafes

Shalom aux Bienaimés, Que Dieu vous Bénisse

Salutations à nos bienaimés du Monde entier qui visitent régulièrement ce site !!! Nous vous souhaitons une excellente journée dans le Seigneur…

Que ce site continue a être une bénédiction pour chacun et n’hésitez pas à nous écrire Contact

Aussi nous comptons sur vos prières pour que cette oeuvre aille de l’avant pour la seule Gloire de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ !

04Juin/17
Fleur Lys d'Eau

Que je Meure à Moi-même

159 Je me demande si nous sommes autant disposés ce soir. Je me demande si le monde pentecôtiste est disposé ce soir à s’accorder de même avec Dieu. « Seigneur Dieu, si cela met ma dénomination en pièces, qu’on m’excommunie du conseil ! Peu m’importe qu’on me retire la carte de membre, et que je doive me coucher à plate couture, boire de l’eau du robinet et manger des biscuits secs, plutôt que rouler dans une grosse voiture avec un gros salaire. Peu m’importe le prix. Ce système m’a éloigné de Toi. Ramène-moi une fois de plus, Seigneur. Je croirai Ta Parole. Venge-moi de mes yeux crevés. Que je meure avec cela. Amen. Que je meure à moi-même. Peu m’importe ce qu’on dit à mon sujet. Je peux devenir l’évêque. Je peux devenir ceci, cela ou autre. Peu m’importe ce qu’on dit. Restaure la puissance du Saint-Esprit dans ma vie. J’ai été assez longtemps aveuglé. »

160 Ô église, êtes-vous disposée pour cela ? « Que je meure avec les autres. Que mon titre de révérend, docteur, ou je ne sais quoi, périsse. Ô Dieu, accorde-moi une fois seulement, envoie sur moi, une fois seulement, cette glorieuse puissance qui était descendue le jour de la Pentecôte, qui peut relever le défi de cette heure, face au communisme qui se lève ou n’importe quoi d’autre qui se lève. Que je meure, Seigneur, avec eux. » Il y a une possibilité, vous savez.

161 Vous savez quoi ? Lors de cette confession, les Philistins, ils étaient trop ivres pour remarquer ce qu’il faisait. Tout d’un coup, quand il a vu qu’il y avait une possibilité, il a redressé la tête vers les cieux, et les larmes ont coulé de ses orbites aveugles. Il s’est mis à bouger les lèvres, les larmes coulaient de ses yeux. Les autres ne le remarquaient pas. Ils étaient trop occupés à se moquer de lui. Il voulait la Parole de Dieu, que le véritable Dieu vivant entre une fois de plus en scène. Il lui avait fait défaut. Il savait qu’il Lui avait fait défaut. Mais il voulait voir le Dieu vivant vivre ici pour prouver à ce groupe de Jézabel qu’Il était toujours Dieu.

Extrait de « Encore une fois », prêchée le 17 Novembre 1963 par William Branham

04Avr/17
Le Saint-Esprit

Il est temps d’arrêter de vous quereller

250 Il est temps d’arrêter de vous quereller. Croyez le Message de la Bible! Croyez Jésus-Christ! Et aimez-vous, et honorez-vous, et respectez-vous. Hommes, respectez vos femmes. Respectez votre foyer. Rassemblez votre maison, parce que, souvenez-vous, cet agneau était pour la maison, pas seulement pour une personne, mais pour toute la maison, qui devait être rassemblée. Tout devait avoir été rassemblé à l’intérieur. Nous devrions nous aimer les uns les autres. Et les croyants devraient se séparer du monde.
251 Remarquez, ils ne s’étaient pas assemblés simplement pour parler ensemble du message. Ils s’étaient assemblés pour appliquer le sang, pour appliquer le signe.
252 C’est ce que vous devez faire. Pasteur Neville, et vous tous, de cette assemblée, les administrateurs, les diacres, vous, les frères, il est temps pour nous de mettre de côté toute la folie du monde, de mettre de côté tout le reste. Nous avons vu assez de choses maintenant, pour être absolument sûrs. Le Signe doit être appliqué. Sans Lui, vous périrez; vous périrez, c’est inévitable.
253 Oh, ne vous contentez pas de vous réunir, en disant : “J’Y crois!” Mettez-vous dessous, entrez-Y! [On entend ici de l’interférence radio.–N.D.É.] Comment faire cela? “D’un seul Esprit nous sommes baptisés, pour former le Corps de Jésus-Christ.” Que chacun croie de tout son coeur. Voyez-vous? Il n’était pas responsable de quiconque ne se trouvait pas sous le Signe.

Le Signe, prêché le 01er Septembre 1963, par William Branham